g.gif (150 octets)

MASQUE FLOU ET AUTRES TRAITEMENTS

d.gif (152 octets)
 
triangle3.gif (843 octets)   RETOUR AU SOMMAIRE SUR LE TRAITEMENT DES IMAGES
triangle3.gif (843 octets)

La suite : la trichromie

Après le compositage, il reste encore à accentuer et révéler les détails contenus dans une image. Tout le travail consiste à faire apparaître les informations encore cachées. Il existe de nombreuses façons de procéder. Mais ici, je vous exposerai uniquement les traitements les plus courants avec le fabuleux logiciel IRIS

LE MASQUE FLOU


add61.jpg (2796 octets) sat1-5_9.jpg (4427 octets) sat2_15.jpg (5147 octets)
Image compositée
(61 images)
Masque flou
Sigma 1.5 Coef 9
Masque flou
Sigma 2 Coef 15

Tests de traitement par masque flou triangle3.gif (843 octets)Cliquez ici (en construction)

add39.jpg (4419 octets) um2-5.jpg (6503 octets) um1p5-10.jpg (7777 octets)
Image compositée
(39 images)
Masque flou
Sigma 2 Coef 5
Masque flou
Sigma 1.5 Coef 10

Le "masque flou" est certainement le plus connu et le plus utilisé des traitements. Pour les matheux, son principe de fonctionnement est expliqué en détail sur finger1.gif (257 octets)cette page (David Romeuf)

Dans le menu principal d'Iris, cliquez sur "traitement "=> "masque flou" ensuite il faut indiquer le paramètre "Sigma" qui définit la finesse des détails et le paramètre "coefficient" qui fixe le contraste du résultat. Plus sigma est petit, plus les détails sont fins, mais le bruit augmente. Les paramètres doivent être estimés par essais successifs.

Pour un traitement par sigma 1.5 et coef  9, la commande textuelle équivalente est la suivante :

>UNSHARP   1.5  9  0

(le zéro indique que c'est une image planétaire)

La syntaxe :  UNSHARP [SIGMA] [COEF] [0/1]

[SIGMA] : Valeur chiffrée qui définit la finesse des détails
[COEF] : Valeur chiffrée qui fixe le contraste du résultat
[0/1] : Valeur "1" pour le traitement du ciel profond et "0" pour le planétaire


LES ONDELETTES (WAVELET)


add39.jpg (4446 octets) jupwavelet1.jpg (5660 octets) jupwavelet2.jpg (6628 octets)
Image compositée
(39 images)
exemple 1
wavelet X Y 6
exemple 2
wavelet X Y 6
commande Iris pour l'exemple 1

>WAVELET x y 6
>LOAD
x6
>ADD
y6
(1 fois)
>ADD
y5
(1 fois)
>ADD
y4
(2 fois)
>ADD
y3
(4 fois)
>ADD
y2
(8 fois)
>ADD
y1
(1 fois)

commande Iris pour l'exemple 2

>WAVELET x y 6
>LOAD x6
>ADD
y6
(1 fois)
>ADD
y5
(1 fois)
>ADD
y4
(1 fois)
>ADD
y3
(8 fois)
>ADD
y2
(18 fois)
>ADD
y1
(1 fois)

Tests de traitement par ondelettes triangle3.gif (843 octets)Cliquez ici (en construction)

Le fonctionnement du traitement par ondelettes est très complexe... Pas d'explications obscures : l'important à savoir avec ce traitement, c'est que l'image à traiter est décomposée en plusieurs plans correspondant à des niveaux de détails croissants. Pour mieux comprendre, voici le résultat de la décomposition d'une image en 6 plans d'ondelettes.

y6.jpg (4177 octets) y5.jpg (5118 octets) y4.jpg (6200 octets)
y6 y5 y4
y3.jpg (8439 octets) y2.jpg (15865 octets) y1.jpg (25916 octets)
y3 y2 y1

Le premier plan d'ondelette contient tous les fins détails (~1 pixel) y compris le bruit (~90%). Le deuxième montre des détails d'échelle plus grande (~2 pixel) et ainsi de suite jusqu'au dernier qui ne montre que les grandes structures. Cette décomposition en plan d'ondelette a l'avantage de permettre une accentuation sélective d'un niveau de détail sans risquer une trop grande montée du bruit. Les plans intéressants sont additionnés plusieurs fois (>ADD). Ils auront de ce fait une contribution plus importante au résultat final. Le plan qui contient 90% du bruit peut même être supprimé. L'addition pondérée et combinée de chaque plan donnera une image dans laquelle seuls les détails pertinents ont été accentués !

La syntaxe : WAVELET [SORTIE 1] [SORTIE 2] [NOMBRE DE PLAN]

[SORTIE 1] : Nom générique des images des plans successifs d'ondelette
[SORTIE 2] : Nom générique des images qui contiennent les détails qui disparaissent d'un plan à l'autre
[NOMBRE DE PLAN] : Nombre de plan (généralement 6)


L'ENTROPIE MAXIMUM


jupum.jpg (7525 octets) jupmem10.jpg (5977 octets) jupmem15.jpg (6255 octets)
Image compositée
+ masque flou
>MEM 10 >MEM 15

Tests de traitement par maximum d'entropie triangle3.gif (843 octets)Cliquez ici (en construction)

Là encore, je n'ai aucune idée de comment cet algorithme fonctionne. Sur l'image à traiter il doit y avoir une étoile ou un satellite visible. Si votre image n'en contient pas, vous pouvez en ajouter une en utilisant la méthode décrite par Dubreuil sur finger1.gif (257 octets)cette page Dans Iris, faites un cadre de sélection avec la souris (pas trop large) autour de l'étoile ou du satellite et tapez la commande suivante :

>MEM 10

La taille de l'image doit être obligatoirement une puissance de deux. Tapez >PADDING 256 256 ou >PADDING 512 512 si cela n'est pas le cas. Le paramètre (10) correspond au nombre d'itérations (il peut varier jusqu'à 20). Il se détermine par essais successifs. Ce traitement ne tolère pas beaucoup les écarts de position lors du compositage. Des artéfacts sont bien visibles en bordure de disque mais les détails centraux sont vraiment bien accentués.

La syntaxe :  MEM [ITERATION]

[ITERATION] : Nombre d'itérations


L'ALGORITHME DE VANCITTERT


add39.jpg (4446 octets) jupvan5-15.jpg (8391 octets) jupvan7-15.jpg (8523 octets)
Image compositée >VANCITTERT 5 15 >VANCITTERT 7 15
wavelet.jpg (5875 octets) van1p5-5.jpg (7455 octets) van3-5.jpg (8459 octets)
Image compositée
+ WAVELET
>VANCITTERT 1.5 5 >VANCITTERT 3 5

Tests de traitement par l'algorithme de Vancittert triangle3.gif (843 octets)Cliquez ici (en construction)

Encore un fonctionnement obscure de la famille des algorithmes de déconvolution... Je n'en dirai pas plus...
L'image de départ doit avoir un fond proche de zéro (utilisez la commande >NOFFSET 0 si ça n'est pas le cas). La présence d'une étoile ou d'un satellite n'est pas indispensable.

Encadrez l'étoile ou le satellite avec la souris. Un clique droit  => psf  donne la valeur FWHM (la répartition des valeurs d'intensité autour du centre de l'étoile est généralement modélisée par une gaussienne et la FWHM correspond à la largeur à mi-hauteur). Le paramètre FWHM de la fonction VANCITTERT ne doit pas forcément correspondre à la véritable valeur de la FWHM du satellite ou de l'étoile. Dans les exemples du haut, la FWHM du satellite tourne autour de 3 mais un traitement avec cette valeur me donne de mauvais résultats... Avec cet algorithme, l'image finale est parfois très bruitée. Un filtre gaussien est alors nécessaire pour lisser un peu le "grain" sans trop toucher aux détails.

Vous pouvez lancer cet algorithme à partir d'une image déjà traitée par masque flou ou ondelette. Une image pas trop bruitée sera obtenue avec des valeurs pour le paramètre FWHM qui tournent autour de 1.5 - 3.5 pour 5 itérations. Essayez de taper par exemple :

>VANCITTERT   2  5

La syntaxe :  VANCITTERT [FWHM] [INTERATION]

[FWHM] : Valeur FWHM de l'étoile ou du satellite
[INTERATION] : Nombre d'itérations


L'ALGORITHME DE RICHARDSON-LUCY


jum.jpg (7265 octets) j(rl)10-0.jpg (7776 octets) j(rl)10-1.jpg (7858 octets)
Image compositée +
masque flou
>RL 10 0 >RL 10 1
j(rl)10-2.jpg (7719 octets) j(rl)10-5.jpg (7463 octets) j(rl)10-10.jpg (7350 octets)
>RL 10 2 >RL 10 5 >RL 10 10

Tests de traitement par l'algorithme de Richardson-Lucy triangle3.gif (843 octets)Cliquez ici (en construction)

Cet algorithme est utilisé pour "restaurer" une image en s'aidant d'une étoile ou d'un satellite présents sur l'image. C'est un algorithme de déconvolution : comme pour les précédents, je ne vais pas vous l'expliquer (j'en suis bien incapable). Pour l'utiliser dans de bonnes conditions, il est préférable que la taille d'image soit une puissance de 2 (128,256, 512 ...) mais cela n'est pas obligatoire. Le premier paramètre indique le nombre d'itérations (typiquement entre 5 et 20). Le deuxième est le coefficient. Pour utiliser cet algorithme, l'offset de l'image doit être égal à 0. Encadrez l'étoile ou le satellite et tapez la commande suivante :

>RL  15  0

La syntaxe :  RL [ITERATION] [COEF]

[ITERATION] : Nombre d'itérations
[COEF] : Nombre entre 5 et 50


triangle3.gif (843 octets)

La suite : la trichromie

triangle3.gif (843 octets)   RETOUR AU SOMMAIRE SUR LE TRAITEMENT DES IMAGES

bordg_menuastro.gif (913 octets)

(C) 2000 Astroseb

L'astronomie pratique à l'usage des débutants

home3.gif (609 octets)

bord_menuastro.gif (157 octets)